Discours de la FED : crainte de déflation aux Etats-Unis ?

- Aucun commentaire
Hier soir, le communiqué de la FED a laissé perplexe les opérateurs boursiers américains.
Malgré les nombreux plans de relance depuis 2008 et les mesures "non conventionnelles" coûteuses qui ont surtout alourdi le bilan de la FED, l'inflation faiblit et reste en dessous des attentes, la relance de l'économie américaine tarde à se concrétiser :
le chômage aux us reste très élevé, l'immobilier américain ne repart pas, les taux de défaillance et faillites personnelles sont élevées.
Le contexte économique global ne s'améliore pas au niveau de la macro-économie aux états-unis et en europe (malgré de coûteux plans de relance partout) cf. articles précédents :
http://zetrader.info/allemagne-faillites-personnelles-et-depots-de-bilan-en-hausse
http://zetrader.info/usa-enquete-adp-10-000-destructions-d-emplois-en-aout-2010
http://zetrader.info/chute-de-l-indice-de-confiance-americain-et-profit-warning-d-intel
http://zetrader.info/chute-du-pib-americain-baisse-de-la-croissance-americaine-au-t2
http://zetrader.info/les-commandes-de-biens-durables-chutent-aux-etats-unis
Etc ... les signaux virent au rouge un peu partout.
Un des signes du changement qui s'opère est le fait que les américains se mettent à épargner par peur du lendemain :
craintes de ne pas retrouver de job, de ne pas pouvoir faire face aux échéances des crédits etc ... le moteur de la consommation et du crédit semble s'essoufler aux USA.
Dans ce contexte, la FED commence à craindre que l'inflation ne ralentisse trop et passe à un stade de déflation, elle annonce qu'elle se tient prête pour tout faire afin d'éviter que l'économie américaine en arrive à ce stade.
Le problème c'est que la marge de manoeuvre devient faible, les taux sont déjà au plus bas pour stimuler l'économie, la Fed a d'ailleurs annoncé hier soir qu'elle maintient encore son taux directeur entre 0 et 0,25 %.
La Fed conserve aussi son plan annoncé au mois d'août, un programme de rachat progressif des obligations à long terme du gouvernement à partir des paiements provenant des titres de dettes adossées à des hypothèques qu’elle détient.

Le discours de la FED peut être pris comme un aveu de faiblesse, malgré le discours de façade de la FED pour rassurer, la déflation est-elle devenue inévitable aux USA ?

Pierre Aribaut - Zetrader

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot vyff ?