Gagner en bourse : experience en bourse et parcours financier

- 5 commentaires
Voici mon parcours financier global décomposé en plusieurs phases financières et psychologiques, de 1998 à 2010.
En 6 phases voici mon expérience en bourse et mon parcours financier sur plus de 10 ans de vie, de la ruine en bourse à l'enrichissement en bourse et autres placements financiers :
Phase 1 - 1998/2000 : la découverte de la bourse et son potentiel de gains et de pertes, l'euphorie, l'excès de confiance en soi

J'ai commencé à placer mon argent en bourse en 1998 avec des introductions en bourse, j'étais agent d'accueil dans un bureau de poste, je gagnais pas très bien ma vie mais à l'époque ce n'était pas mon souci, j'aimais rencontrer du monde, des filles, ça allait assez bien dans ma vie, je venais d'avoir mon tout premier appartement rien qu'à moi (en location) en 1998 à un loyer raisonnable, l'appartement et le cadre me plaisait bien (paris à 3 stations de métro, le métro à une centaine de mètres, des coins de verdures assez calmes pas loin), j'y ai vécu environ 3 ans et je trouvais sympa ce boulot d'agent d'accueil.
Un client venait souvent voir le conseiller financier pour passer des ordres en bourse, des ordres d'achats, des ordres de ventes, il spéculait à court terme visiblement, je discutais régulièrement avec ce client qui me disait qu'il y a moyen de tirer un revenu de la bourse. Un beau jour en venant au bureau de poste, il m'offre un livre d'initiation à la bourse : explication du réglement mensuel, les types d'ordres que l'on peut passer en bourse, qu'est-ce qu'une action, la valorisation d'une action, les fondamentaux, le per etc ... j'ai donc commencé à lire ce bouquin qui m'a fort intéréssé. Ensuite en 1999, ayant très peu d'argent de coté (ayant revendu avec de modestes plus values chacune des introductions auxquelles j'avais participé), j'ai décidé de faire un crédit personnel à la poste, le taux n'était pas trop élevé (environ 5% teg annuel), mon objectif était de battre de % en commençant à trader chez un courtier en ligne (broker) en utilisant le RM (réglement mensuel = ancêtre du SRD, à l'époque cet emprunt de titres était gratuit). J'ai commencé à acheter des actions avec levier RM sur quelques jours puis les revendre avec parfois un maigre bénéfice parfois un bénéfice plus conséquent. Les sommes en jeux représentaient plusieurs mois de mon maigre salaire de l'époque !
J'ai également commencé à vader certaines valeurs en 2000, je tradais au feeling ou plus exactement à l'intuition et souvent avec levier, mais pire encore en regardant les conseils, ce qui se dit sur tel ou telle valeur. Le fait de jouer en bourse avec levier et sans stop sur un ou plusieurs jours amplifiait beaucoup les gains boursiers et les pertes boursières, il m'arrivait couramment de gagner 80% de mon salaire mensuel de l'époque en 1 ou 2 jours et de les reperdre quelques jours après... j'étais très irrégulier dans mes "performances boursières", au bout d'un an de ce style de trading j'étais arrivé à une performance d'environ à +80% par rapport au capital que j'avais mis et emprunté sur 2 ans. Le pari financier de dépasser les 5% d'intérêts était donc gagné, j'ai pris confiance en moi. Début 2000 j'avais changé de boulot, j'étais reçu au concours externe de facteur, accédant ainsi au statut de fonctionnaire, j'étais payé un peu plus que lors de mon poste d'agent d'accueil mais en fait le secteur administratif où j'avais été affecté ne me convenait pas du tout, rendant ce poste fort désagréable.

Phase 2 - 2000/2001 : la descente aux enfers, forte rechute, grosse claque financière et morale : ruine, endettement, perte de grandes quantités d'argent, perte du boulot et de l'appartement...

Août 2000, un beau matin je ne reviens plus bosser, j'étais au plus haut de l'époque sur mes comptes, surtout le compte-titres, je commençais à placer beaucoup d'espoir en la bourse et me dit intérieurement que je pourrais gagner ma vie avec la bourse, je pensais pouvoir gagner facilement en bourse 5 à 10% par mois avec le levier et me faire autant voire plus que le boulot en y passant moins de temps en faisant du trading de la maison, je m'imaginais déjà avec beaucoup de temps libre, des gains rapides journaliers et une grande liberté.
J'ai commencé à faire les erreurs les plus graves que j'ai faites en trading , je me suis entêté contre le marché en me disant que j'avais raison et que le marché avait tort à court terme, j'ai vadé ce qu'on appelait des "daubes" ou "coquilles vides" à des mauvais moments, un très mauvais timing, entêté quand il y avait des rumeurs d'opa que je savais bidons, ces rumeurs étaient bidons mais peu importe ... rumeurs ou opa réelle l'effet est souvent le même sur le cours, ça grimpe en flèche dans des proportions souvent impressionnantes, et sur le portefeuille on a eu tort que la rumeur soit bidon ou non.
J'ai eu effectivement raison mais trop tôt, les actions ont rechuté 2 mois plus tard au cours visé (environ 50% de baisse par rapport à mon niveau de vade) ! Mais avoir raison trop tôt en bourse c'est avoir tort, je l'ai appris ainsi plusieurs fois à mes dépends en devant prendre quelques pertes énormes, surtout par rapport à ce que je gagnais c'est à dire plus rien ayant quitté mon boulot. Après avoir été complètement "rincé", ruiné en bourse, et perdu tout l'argent sur le compte-titres, j'ai alors fait un autre crédit encore plus gros en voulant me "refaire en bourse", j'ai alors utilisé mes derniers bulletins de salaire en évitant soigneusement de dire que ça faisait plus d'un mois que je n'allais plus à ce boulot. J'obtiens ce plus gros crédit (le statut quasi fonctionnaire a pu aider), je commence à rejouer en bourse selon le même style voire plus agressif car je voulais récuperer l'argent vite, en quelques "bons coups" au final entre gros gains et grosses pertes, tout ce que j'avais réussi à faire était d'accroître ma perte. Début 2001 complètement ruiné et avant de perdre de l'argent que je ne pouvais plus perdre (sinon j'aurais été interdit bancaire), j'ai stoppé la bourse et recherché du boulot, je touchais toujours rien et la poste venait tout juste de me virer (du fait de mon absence prolongée), sans indemnité après 7 mois sans traitement, la poste mit encore 6 mois avant de me verser l'allocation chômage. En attendant, j'ai fait ce que j'ai pu pour regagner de l'argent et ne pas tomber dans une situation irrémédiable. Je m'estimais foutu à vie, j'étais très déprimé je m'en voulais énormément, je culpabilisais.

Phase 3 - 2001/2003 la remontée : regagner toutes les pertes du passé et bien plus petit à petit, meilleure conscience du risque, une gestion des gains et des pertes qui m'a permis d'être positif régulièrement en mensuel, application d'un money management réfléchi

Vers l'été 2001, ça allait un petit peu mieux financièrement, pendant toute cette période j'étais privé de bourse par manque de moyen (je remboursais mes 2 crédits + le coût de la vie etc), je continuais à regarder ce que faisait la bourse, chaque jour, tous les jours en essayant de comprendre mes erreurs en bourse. Ce que je ne voyais pas à l'époque (sans doute par l'aveuglement de l'appât du gain et mes revers de fortune) était évident : j'avais pris beaucoup trop de risques, je n'avais aucune gestion du risque, et même si j'ai eu la "chance du débutant" pendant un an et demi de ne pas m'être ruiné tout de suite, avec ce style de trading c'était obligatoire que tôt ou tard je me ruine. J'avais eu l'occasion des tas de fois, de voir à quel point les conseils d'analystes qu'ils soient graphiques ou fondamentaux pouvaient être mauvais. Je m'étais alors dit que si je reprends la bourse, ce sera soit :
1) parce que j'ai des tuyaux, délit d'initié, des infos privilégiées ( je peux rêver )
2) que j'ai mis au point des techniques pour trader suffisamment fiables que je rechuterais pas une autre fois parce que je peux plus me le permettre .
Devinez laquelle des 2 options cela a été ? la 2ème option évidemment !
J'ai imaginé et simulé des techniques de trading sur des graphiques intraday, jour après jour, sur quelques mois et ça fonctionnait bien. En 2002, ma situation allait encore un peu mieux, bien que je sois encore endetté j'avais un peu plus d'argent sur mes comptes, j'ai ouvert un compte-titres chez dubus avec un objectif maximum de 5% de perte sur le capital que j'allais mettre, si je perdais ça j'arrêtais.
J'avais une trouille immense de reperdre en bourse, repasser des ordres en bourse m'a beaucoup stressé, cependant ce qui m'a rassuré un peu c'est que j'ai regagné jour après jour, mais différement de ce que je faisais avant, mes gains étaient beaucoup plus fréquents (plus petits aussi), et réguliers.
J'avais alors même réussi à faire un exploit : aligner 27 séances de gains consécutives ! Cela ne m'était jamais arrivé avant (j'alignais pas plus de 2-3 gains à la suite), j'avais donc réussi à changer ma manière de trader, mes chances de gagner devenaient plus probable avec la technique que j'utilisais. En juin 2002, je me suis fait surprendre par la hausse de volatilité (je tenais compte de la volatilité moyenne dans mes techniques de day-trading) et j'ai reperdu une bonne partie de ces gains qui s'étaient accéléré au mois de mai 2002, mon objectif était désormais de ne surtout pas aller dans le rouge par rapport à ma reprise, ne pas trop rendre au marché, j'ai pris des positions de sorte que ce soit très peu probable que je rechute dans le rouge, j'ai donc maintenu le cap et continué à être positif, mais il restait des choses à perfectionner (notamment savoir faire face à une hausse de la volatilité brutale, un changement de nature de marché).
Je décide alors de clôturer le compte-titres, profiter de mes gains pour rembourser en anticipé mon plus gros crédit à taux élevé afin d'assainir ma situation, de ne plus avoir aucun crédit ni dette et étudier un peu plus mes techniques de trading pour les perfectionner.
Après avoir trouvé et perfectionné un peu mes techniques de trading pour minimiser le risque et augmenter encore plus les chances de gains, je reviens alors en bourse en octobre 2002 en réouvrant un compte-titres avec seulement 2500 euros, en 3 mois de trades je fais environ +70% sur cette somme vers fin décembre 2002 je suis à 4100 euros environ...ensuite vers fin 2003 j'avais environ à 35 300 euros sur le compte-titres !
J'avais regagné toutes mes pertes et j'étais repassé nettement dans le vert par rapport aux pertes de 2000 et 2001, j'avais fait 15 mois consécutifs de gains (octobre 2002 à fin décembre 2003), j'avais pris quelques risques supplémentaires au début pour augmenter la rentabilité quand le capital était encore assez faible et j'ai ensuite progressivement diminué mon exposition aux risques au fur et à mesure que le capital grossissait... En comptant à la dioup, les % cumulés depuis cette reprise avec 2500 euros en 2002, j'ai fait des milliers de % en quelques années sur le petit capital initial. En moyenne j'ai du faire environ 15% par mois de moyenne sur les 15 premiers mois de cette reprise, ce qui cumulé est énorme, calculez ce que donne 1,15^15 cela fait qu'on a multiplié par 15 le capital initial...
Je pense que plus le capital augmente plus il est difficile de tenir un % élevé (cf les +70% que j'ai fait en 3 mois en partant de 2500 euros en octobre 2002 ma moyenne se situait vers 20% mensuel avec ce petit capital, et sur la fin 2003 je devais être à 5 / 10% de moyenne par mois car le capital avait grossi donc le mode de gestion change). Je pense que dioup aura beaucoup plus de mal à faire le même % qu'il a fait lors des trophées du capital en 2004, avec des millions d'euros... imaginez des milliers de % sur des millions d'euros : c'est plus facile avec 1000 euros d'avoir un fort %, ça peut arriver plus vite, avec plus de capital on ne fait pas les mêmes choses, et certaines choses qui passaient avec un petit capital ne passent plus avec un plus gros capital, on se doit de gérer le capital différemment.

Phase 4 - 2004/2006 une progression régulière, un rythme de croisière, l'âge de raison, rendement équivalent à un salaire moyen avec un peu de risque (impossible à supprimer complètement) est-il vraiment possible d'augmenter le rendement sans augmenter le risque ?

En 2004, j'avais voulu arrêter la bourse, ayant largement dépassé mon objectif d'avoir tout regagné en bourse :)
J'ai cherché activement du travail mais je n'en trouvais pas. Les 15 derniers mois à trader sur un cv c'est peu vendeur face aux employeurs... j'avais épuisé mes droits à chômage fin 2003, je me retrouvais sans rien, avec beaucoup d'impôts à payer (je me suis mis en 2003 en statut bnc bénéfices non commerciaux pour éviter la requalification des plus values et être en conformité avec l'article 92-2 du code général des impôts payant encore un peu plus d'impôts pour être sûr d'être en règle).
J'ai continué le trading et la volatilité début 2004 avait fortement chuté, pas top pour le day-trading ! je voulais gagner autant, je ne voulais pas que mon rendement chute vu que j'avais plus qu'avant, j'ai alors été rouge sur le mois pendant quelques jours chose qui ne m'était plus arrivé depuis 16 mois, j'ai vite rattrapé en fin de mois puis début de mois suivant en redevenant discipliné en appliquant mes méthodes de trading qui fonctionnent assez souvent au niveau probabilité, tant pis pour l'augmentation de rendement, le but avant tout est de préserver le capital acquis et progresser. Avec les marchés financiers, il est important de comprendre que ce n'est pas nous qui décidons combien on va gagner mais les marchés, nous sommes complètement dépendant des mouvements de marché, ce n'est parce qu'on veut gagner ou qu'on "doit gagner" (impératifs financiers) qu'on va gagner ! Si le marché a décidé qu'on devait rien gagner voire perdre tel jour, il faut l'accepter et ne surtout pas chercher la plus value à tout prix : demain est un autre jour, il y aura d'autres opportunités en bourse.
Cette année 2004, j'ai tradé environ la moitié de l'année car j'avais envie d'acheter un appartement, placer une partie de l'argent gagné dans un appartement, j'ai visité plein d'appartements surtout en province (j'habitais à Paris intra-muros) mais je n'ai pas trouvé chaussure à mon pied et je suis à nouveau revenu en bourse début septembre 2004 pour faire fructifier l'argent vu que je gagnais presque plus rien sinon, j'ai donc perdu un peu de temps (et donc d'argent) pour cette envie d'acheter cash un petit appartement, n'étant pas salarié je ne pouvais rien emprunter (sauf à nantir mon capital, capital qui était devenu mon outil pour gagner de l'argent) je devais donc faire avec mes capitaux acquis, et pouvoir trader confortablement à coté (ce n'est pas les intérêts de livrets qui font vivre à moins d'être vraiment riche cela n'était pas mon cas) ...
2004 et 2005 se sont bien passés j'ai continué à gagner en bourse et à progresser financièrement mais ce n'était toujours pas la fortune, en tradant activement je me faisais l'équivalent d'un salaire en bourse mais il y a les impôts et le loyer (heureusement j'étais colocataire avec un coloyer assez faible, ce qui m'a permis de continuer à épargner) etc ... le rendement en % est beaucoup moins spectaculaire que ce que j'ai fait entre 2002 et début 2004 mais j'ai continué à progresser régulièrement en gagnant de l'argent sur les marchés financiers avec mon trading en bourse.

Phase 5- 2006/2009 Lors du mois d'août 2006 j'ai atteint les 100 000 euros tous comptes confondus pour la 1ère fois, sans aucun crédit, je décide de concrétiser mon envie d'acheter au comptant un appartement pas trop cher, pour résidence principale, avec une partie du capital. Je continue le trading sur le capital restant (la majorité du capital), je continue ainsi à gagner en bourse de début 2006 à 2009 inclus et aussi de progresser financièrement en ayant peu de charges (pas de loyer ni mensualité à rembourser pendant que j'étais propriétaire et de faibles charges).

Cette volonté se concrétise avec l'achat de mon appartement à ROANNE (sous-préfecture de la Loire) pour résidence principale, je le paye alors environ 34kE avant frais de notaires soit environ 37kE tout compris (frais de notaire, frais d'agence, et du mobilier inclus, habitable en l'état), c'est un bon rendement comme j'en ai vu rarement après des mois d'épluchage de petites annonces, en effet il se louait environ 310/320 euros par mois cela faisait donc un prix de vente proche de 120 loyers, ce genre de prix / rendement ne courait pas les rues, surtout pour un appartement agréable, orienté sud, au calme, tout en étant pas loin du centre ville et des commerces.
J'ai donc signé le compromis fin juillet 2006 (le jour même de la visite) et le 30 septembre 2006 j'étais réellement propriétaire après signature de l'acte et remise des clés, je me suis rendu ensuite à l'appartement et j'ai commencé à y emménager le jour même.
J'étais heureux :
- d'être propriétaire pour la première fois de ma vie, en plus sans aucun crédit et de faibles charges
- d'avoir pu le faire par moi-même, en ayant gagné mon propre argent, sans héritage, sans aide financière, ne rien devoir à personne
Cet appartement frais de notaire et installation compris était donc payé comptant sans crédit, je conservais alors plus de 60% de mes économies de côté après cet achat :) Le bilan de cette expérience immobilière a été qu'être propriétaire m'a permis de réaliser des économies par rapport à être locataire, comme je l'ai été pendant pas mal d'années parce que je n'avais pas le cash suffisant pour acheter sans crédit tout en ayant de l'argent de côté, une nécessité parce que je dois tirer un revenu de mon capital acquis au fil des ans, je ne peux pas me permettre de mettre tout l'argent dans un appartement ou une maison, ce serait déraisonnable.
En parallèle de cette expérience immobilière positive, j'ai continué à gagner en bourse chaque mois, lors de ces dernières années 2006, 2007, 2008, 2009, tous mes mois de trading sont positifs, pas un seul mois rouge en bourse, en ce mois de février 2010 où j'écris cet article, cela fait + de 50 mois de suite que je gagne en bourse chaque mois.

- Phase 6 : 2009/2010 revente en bénéfice de mon appartement fin juin 2009 pour racheter plus tard, plus grand et plus au sud, accroissement global du capital qui me permet de voir venir, je me retrouve début juillet 2009 après la vente de l'appartement, avec environ 160 000 euros tous comptes confondus, toujours sans aucun crédit et de faibles charges (colocation), je continue alors le trading, je continue à gagner en bourse et à progresser financièrement.

Voir le rapport détaillé, l'immobilier même avec un petit engagement "pour voir" a été globalement une bonne affaire pour moi :
http://zetrader.info/appartement-vendu-en-benefice-rapport-rendement-immobilier
http://zetrader.info/appartement-vendu-en-benefice-pieces-du-dossier
http://zetrader.info/appartement-vendu-en-benefice-photos-et-descriptif
Pour voir des illustrations par des copies d'ecrans de l'évolution du compte-titres chez dubus de mon parcours en bourse de 2002 à 2009 voir la rubrique " Copies d'ecran evolution de mon solde compte-titres " :
http://zetrader.info/zetrader-trading-plus-values-gains-en-capitaux.php

Pierre Aribaut - Zetrader

5 commentaires

#1  - zetrader a dit :

Suite à la revente de l'appartement, j'ai placé une grande partie du produit de la vente dans des offres promotionnelles sur assurances-vies, c'est la première fois que j'essaye ces placements financiers, d'habitude c'était plutôt les livrets et promos sur livrets que j'utilisais pour la trésorerie sans risque.
Ce placement assurance-vie n'est certes pas miraculeux, mais jusqu'ici le bilan est plutôt positif puisque le rendement a été supérieur aux livrets en général.

Avatar Gravatar

Répondre
#2  - Gilles Pasquier a dit :

Tout cela est fort bien mais pourquoi nous raconter votre belle histoire si c'est pour ne pas nous dire comment vous avez fait ?
Bien cordialement,
Gilles Pasquier

Avatar Gravatar

Répondre
#3  - Gilles Pasquier a dit :

Excusez moi : je n'avais pas vu que vous proposiez un e book décrivant votre méthode.
merci !

Avatar Gravatar

Répondre
#4  - serge 973 a dit :

bravo, la peformance de gagner sur + de 50MOIS,
franchement,chapeau.

Avatar Gravatar

Répondre
#5  - zetrader a dit :

@serge 973 :
Merci, il faudrait que je mette à jour cet article, c'est + de 60 mois positifs de suite en bourse maintenant (cf. les 62 mois de suivi, tous positifs), et 9 ans positifs de suite (2002-2010 inclus) ^^
Encore merci pour ce message d'encouragement smile

Avatar Gravatar

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot drla ?