Suppression du revenu minimum en Espagne en fevrier 2011

- 8 commentaires
Une nouvelle qui n'a pas fait grand bruit dans les médias, le revenu minimum en Espagne va être supprimé en février 2011, cf. ce reportage vidéo du 14 décembre 2010 (voir vers 1 minute 30 de la vidéo) :
Imaginez la même chose en France, l'impact sur l'économie, le marché locatif, surtout en province, sachant que pas mal de locataires sont au RMI / RSA + APL.
Si on supprimait ces aides / allocations en France, l'impact sur l'économie locale et le marché locatif seraient énormes.
Pierre Aribaut - Zetrader

8 commentaires

#1  - zetrader a dit :

ils pourront toujours essayer de spéculer en direct sur le marché fruitier, mais c'est pas évident du tout :
http://zetrader.info/bourse-de-paris-les-traders-deviennent-fous-video-bourse-krach-2008

Avatar Gravatar

Répondre
#2  - Philippe a dit :

supression du rmi, salaires ridiculement bas, taux de chômage élévé, sous-compétitivité productive, innovation nulle quantitativement et qualitativement, baisse de sponsoring de l' union européenne pour transférer les aides vers les nouveaux entrants de l' europe de l' est, sécurité sociale gratuite pour les étrangers sans papiers ... et bcp plus de paramètres q je ne vais pas citer car la liste serait longue : l' espagne dépense énormément plus q elle ne créé et ses dépenses sont inutiles, donc des dépenses à fonds perdus, pour un bilan économique réel catastrophique qui est occulté par des statistiques fausses admises par un peuple calme. ainsi, je crois q spanien souffrira une violente implosion économique en 2011 ou 2012. les élections générales auront lieu en 2012 et le pays sera tellement mal en point , q il faudra attendre. 2013 devrait être une bonne année pour acheter de l' immobilier en espagne. d' ici 2013, et dès tout de suite pour qui veut faire un bon coup de poker, je crois q le brésil peut être un bon rush immo

Avatar Gravatar

Répondre
#3  - Philippe a dit :

j oubliais 2 paramètres importants parmi les paramètres de base : tourisme en berne, et surendettement bancaire des ménages lié à la pierre sur des crédits hypothécaires à taux variable ( une aberration bancaire typique de la banque ibérique ) pour l' immense majorité des foyers, ce qui fait le pays entier dort sur le volcan de l' euribor et de la banque centrale européenne, avec cette diiférence que les directeurs de la BCE ( lesquels s' inspirent du FMI et du Trésor américain ) proviennent de pays qui pratiquent le taux fixe ...

Avatar Gravatar

Répondre
#4  - zetrader a dit :

@Philippe :
C'est vrai qu'on ne voit pas trop comment les espagnols pourraient s'en sortir rapidement, l'espagne devrait avoir au minimum tout 2011 qui serait plombé ... voire peut-être 2012/2013

Avatar Gravatar

Répondre
#5  - Janine a dit :

de plus la Grèce est réellement en faillite, tous les artifices n'y changeront rien :
http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=566
Peuples d'Europe, soulevez-vous...

Avatar Gravatar

Répondre
#6  - Patricius a dit :

Terrifiant ! La solution au problèmes du libéralisme seraient ils "Plus de libéralisme" ?

Avatar Gravatar

Répondre
#7  - Philippe a dit :

j oubliais ( j oublie tjrs qqchse car tête de linotte ) un petit détail. la crise des subprimes de 2008 qui intervient 2 ans après le ralentissement du marché immo en espagne, donne deux grandes vagues de chômage, une en 2008 et une autre en 2009. les allocations peuvent durer jusqu' à 1 an. les derniers rentrés ds le rang des sans emplois en 2009 ont passé tout 2010 au crochet de leurs frères, soeurs, oncles, tantes, fils, filles, grands-parents pour survivre en 2010 sans prestation. l' état a donné énormément de prestations dont les effets accumulatoires de vidanges des caisses publiques ont un seuil de déclenchement à partir duquel le marasme ne peut plus être occulté. et puis, bien sûr, les ménages ont un seuil de tolérance à partir duquel ils n ont plus d' épargne pour contrer le chômage et leur famille ne peut plus les aider non plus.

Avatar Gravatar

Répondre
#8  - Philippe a dit :

voilà pourquoi je crois q la situation réelle de l espagne n est pas encore connue, et q tôt ou tard elle sera connue. la question possible est plus ou moins la suivante : l' europe a-t-elle intérêt à, et l' europe peut-elle reprendre en compte la dette espagnole probable à venir, puis la dette irlandaise établie, ainsi q la dette grecque émise? c' est une question à laquelle je ne sais pas répondre ...

Avatar Gravatar

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot seuc ?