Moral des cadres au plus bas depuis la création du baromètre en 2004

- 5 commentaires
Selon l'enquête Viavoice réalisée pour Le Figaro, France Inter et HEC, les cadres ont le moral au plus bas pour cette rentrée de septembre.
Le moral des cadres a dégringolé au mois d'août, il atteint son plus bas niveau depuis la création du baromètre Viavoice en 2004 :
En cause la hausse du chômage, la crise financière, les risques de récession économique, les plans de rigueur, les problèmes de dettes des états, les hausses de taxes, et probablement la chute de leurs portefeuilles boursiers cet été ?
Beaucoup d'incertitudes pèsent sur l'avenir, et beaucoup de cadres sont inquiets pour leur avenir : 74% des cadres interrogés anticipent une dégradation du niveau de vie contre 49% en mai, et 78% prévoient une hausse du chômage contre 39% en mai.
48% des cadres estiment que leur situation financière personnelle va se dégrader dans les prochains mois et 83% pensent qu'il vont être contraints de revoir à la baisse leurs opportunités de progression de carrière.
Pierre Aribaut - Zetrader

5 commentaires

#1  - level-status a dit :

la plupart de ces gens ont participé au martyrs des salaries de base...ils se croyaient protégé par leur servilité et leurs gros salaires de baltringues...maintenant ils se rendent compte a quel point ils se sont fourvoyé sans aucun bénéfice puisque tout ce qu'ils ont gagné avec leur comportement, ça leur a été reprit....
les crocodiles plus doux et crédules se font bouffer par les crocodiles sans scrupule.
soit ils se morfondent sur leur naiveté, soit ils se retournent contre ceux qui se sont servi d'eux.....
bien possible que pour se faire pardonner ils se retournent contre leurs anciens mentors...

Avatar Gravatar

Répondre
#2  - B.M. a dit :

A level-status : près de 80% les cadres sont très heureux de leur sort et ne changeraient rien à leur status sous aucun prétexte.
Ils ne sont ni des larbins ni des capos mais des gens simplement responsables qui savent, et peuvent le vérifier tous les jours, que le travail est une source d'épanouissement.
N'essayez même pas de les comprendre, vous ne faites pas parti de leur monde et votre propension à être une perpétuelle victime vous interdit l'accès à celui-ci.
Je crois quand même que quand on atteint un niveau de frustration tel que le votre on devrait se décider à consulter. Ca doit pouvoir se soigner.

Avatar Gravatar

Répondre
#3  - rosvo a dit :

B.M. "le travail est une source d'épanouissement."
votre femme est caissière au Lidl ?

Avatar Gravatar

Répondre
#4  - Sophie a dit :

Alors B.M., on pourrait supprimer les congés payés, rétablir la semaine de 60 h, le travail des enfants...
Incroyable ce que les pourritures libérales sont incapables d'inventer pour justifier l'exploitation !

Avatar Gravatar

Répondre
#5  - lazyone a dit :

Leur portefeuille boursier a surtout pris une grosse claque cet été ! Pauvres bichous MDR

Avatar Gravatar

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot fgfz ?