10ème séance de baisse consécutive du cac 40 : 1ère historique

- 13 commentaires
La bourse de Paris enchaîne aujourd'hui sa dixième séance de baisse consécutive, le tout sans aucun réel rebond au cours de ces 10 séances de baisse.
C'est un première historique pour le Cac 40, nous vivons donc un moment historique :
La baisse récente du marché est vraiment historique de par sa durée (en non stop), son ampleur, sa structure : 10 séances sans aucun vrai rebond, dans ces proportions là, en plus de 10 ans de bourse je n'ai jamais vu ça.
Même en 2008, quand ça chutait fort, il y avait du fort rebond derrière plus rapidement que ça.
Peut-être techniquement aussi est-ce rendu possible par les marchés d'été qui sont plus "creux" bien que les volumes soient revenus sur ces dernières séances.
Je me demande si cette baisse si prolongée n'est pas plutôt technique qu'autre chose, la situation n'ayant pas fondamentalement autant changé en 10 séances, parmi les moteurs de la baisse violente :
peur, sauve qui peut général, boursicoteurs en trop fort levier qui se sont fait éjecter du marché, ceux qui ont eu peur de rester collé, ceux qui ont préféré alléger, et aussi peut-être pas mal de vadeurs qui ne se sont pas encore rachetés ...
En vous souhaitant de bons trades et de bons investissements.
Pierre Aribaut - Zetrader

13 commentaires

#1  - Patricius a dit :

Moi je suis tout chose smile ^^

Avatar Gravatar

Répondre
#2  - zetrader a dit :

@Patricius :
Idem, séquence émotion wink bons chiffres US de l'emploi à l'instant, enfin ... moins pires que prévu mais vu qu'on broyait dur du noir, c'était pas bien difficile ^^ donc probablement on va finir dans le vert pour le principe et on en restera au record de 9 séances et demi dans le rouge pour le cac 40, jolie "performance" quand même, c'est historique smile

Avatar Gravatar

Répondre
#3  - zetrader a dit :

@pierre aribaut - zetrader :
rumeur dégradation dette US dès ce soir par Standard & Poor's, cela devient chaud, les marchés rechutent.

Avatar Gravatar

Répondre
#4  - Philippe a dit :

jim rogers l a prédit il y a 20 ans car surendettement maladif des usa dont la solution pour croître en surendettement est ... de louer leur dette avec davantage de dette ! sinon encore chapeau pierre car tu as écrit la dégra americaine plusieurs heures avant la dégradation officielle !!! moi qui te croyais un peu à l écart des marchés depuis ton opération immo à valence, tu montres q tu es omniprésent comme google et fin comme une horloge suisse : you rock man !!!!!

Avatar Gravatar

Répondre
#5  - Patricius a dit :

Personnellement je pense que cela a plus a voir avec la dette grecque qu'avec les USA ! Pour le moment smile

Avatar Gravatar

Répondre
#6  - Philippe a dit :

tu as raison pat, mon analyse n est ni aussi rigoureuse ni aussi complète q la tienne. les prix immo ont bien augmenté depuis 2008, les MP sont chères, la recroissance de 2008/11 n a pas donné quantitativement de travail, pressions productivistes dues aux pays émergents; et s y greffent peut être des facteurs bien plus importants encore : croissance modérée aux usa, surendettement endémique américain, surendettement de l union européenne dû à la grèce et qui pourrait être aggravé par le portugal, l italie et l espagne. oui en synthèse, dette+ croissance américaine et union européenne sont possiblement des facteurs

Avatar Gravatar

Répondre
#7  - Patricius a dit :

J'essaye d'écrire un livre sur les cycles économique dans l'histoire contemporaine (Période industrielle) smile J'ai déjà fait 7 pages sur une estimation de 200 pages. Je vais essayer de voir si mon sujet et mon analyse et ma rédaction mérite publication smile Pour l'instant j'écris ! Je profite des vacances pour cela. Je comprends bien ton point de vue Philippe, largement dominé par un consensus mondiale voir occidental sur le domaine. Pour ma part mon analyse actuelle porte sur l'aspect financier des actifs. Mon analyse est large, mais elle part du principe pour te donner un exemple, que la situation grecque cause une baisse des marchés financiers mondiaux à cause de la rentabilité de ses obligations ! Je veux prouver le contraire de ce que tout le monde pense. Qu'il n'y a pas fuite de capitaux sur la dette grecque, mais bel et bien un afflux massif de capitaux qui se déverse sur les dettes des pays du sud et provoque un appel d'air sur les bourses mondiale smile

Avatar Gravatar

Répondre
#8  - Philippe a dit :

alors là pat ce sujet dépasse mon entendement, mais je te souhaite de publier. eh tu m offriras le book au lieu de devoir l acheter à 50 euros aux éditions valor héhéhé tâche de longue haleine bon courage pat et ne cesse pas de m expliquer ton point de vue sur la dette grecque car je ne suis pas du tout conformiste et j eprête toute mon attention aux idées non conformistes sur des sujets tabous où bcp d intérêts sont en jeu

Avatar Gravatar

Répondre
#9  - Patricius a dit :

‎50 € ? Je ne pense pas que un livre de 200 pages sur les cycles économiques dans l'histoire contemporaine vaille 50 €. 50 € c'est le prix d'un livre vide fait par un voleur qui vend du rêve à des idiots dans une édition de filou. En l'occurence si je fais ce livre c'est pour apporter une analyse particulière dans le domaine financier smile

Avatar Gravatar

Répondre
#10  - Patricius a dit :

Je veux juste te donner un exemple sur la situation de la grece pour essayer de te faire voir mon point de vue ! Commençons

Avatar Gravatar

Répondre
#11  - Patricius a dit :

Comparaison n'est pas raison, pourtant je veux te donner matière à réflexion !

Avatar Gravatar

Répondre
#12  - Patricius a dit :

Actuellement le prix d'une obligation grecque à 1 ans (Estimations, analyses etc...) est déprécié de 45 % par rapport à son nominal, c'est à dire qu'un titre de créance grecque s'échange à 55 € alors que le remboursement à 1 ans sera fait au pair (100 €) .... IL y a donc une plus-value potentielle de 80 % si tu achète de la dette grecque aujourd'hui à 55 € et que tu es remboursé à 100 € dans un an. Mais ce scénario n'est passible que si tu es rembourser et qu'il n'y a pas de défaut de la Grèce sur sa dette. Selon les estimation des CDS et de la notation des agences, le taux de défaut à un an est de 80 % donc le taux de survie est de 20 %.

Avatar Gravatar

Répondre
#13  - Patricius a dit :

Résumons, tu as donc la possibilité d'acheter à 55 et de gagner 100 dans un an avec 20 % de probabilités de réussite soit 0.8X0.2 = 0.16 soit 16 % ! Donc avec un taux de réussite de 20 % et d'une rentabilité de 80 %, la rentabilité d'une obligation grecque toute choses égales par ailleurs est de 16 % (Environ).... Cela signifie que même en tenant compte de la probabilité de défaut, la rentabilité de la dette grecque est très forte 16% bien au dessus de celle des marchés actions. Voilà pourquoi, même si la dette grecque est répudié, elle garde des avantages en termes de rentabilité..... L'image qui me vient en tête c'est le type qui a 1 € en poche et qui sais pas quoi en faire ! Il vois au PMU une course de 2 chevaux, l'un à 2/1 et l'autre à 100/1. Tu jouerais ou pas ?

Avatar Gravatar

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot zxdfx ?